Association des anciens

Remerciements

L’Association des anciens du Diefenbunker tient à remercier le Diefenbunker : Musée de la Guerre froide au Canada pour cet espace sur son site web et pour son encouragement lors de la création de l’Association.

Contexte

Le Diefenbunker, plus correctement appelé le Siège central du gouvernement d’urgence ou la Station des forces canadiennes Carp, a été construit entre 1959 et 1961 et est demeuré en service jusqu’en 1994.

Conçu pour servir d’abri protégé pour le gouvernement fédéral dans le cas d’une guerre nucléaire, le Siège central du gouvernement d’urgence a été construit pour loger 535 personnes en confinement pendant trente jours,  y compris le premier ministre et le gouverneur général. Il était prévu de mener une large sélection d’activités du gouvernement au Bunker dont un Cabinet de guerre, la gestion de quelque 20 ministères et organismes, la diffusion de messages d’urgence par la CBC et la SRC et le bunker comprenait une voute pour entreposer la réserve d’or du Canada.

En appui à ces fonctions principales, le Diefenbunker était également un élément important du système de télécommunications stratégiques des Forces canadiennes. Alors que le Diefenbunker était en opération, environ 100 militaires étaient sur place 24/7 pour assumer cette responsabilité de télécommunications. Cette fonction et le personnel qui l’assurait ont été à l’origine de la Station des Forces canadiennes Carp.

Outre le bunker de Carp, il y avait un certain nombre d’installations de soutien dans la région et à travers le pays. Prises dans leur ensemble, ces installations formaient le Programme de continuité de l’État constitutionnel du Canada pendant la Guerre froide.

L’Association des anciens du Diefenbunker

L’Association des anciens du Diefenbunker vise à agir comme forum pour échanger des  souvenirs et renouveler des liens d’amitié, pour les personnes qui ont servi au Diefenbunker et/ou à ses installations complémentaires, et qui ont été étroitement associées à ces établissements pendant leurs années en service.

Catégories d’anciens

Régulier : les employés, militaires ou civils, qui ont servi au Diefenbunker ou à une des  installations associées, au cours de leur période d’opération.

Associé : les employés, militaires ou civils, qui ont occupé des postes, gouvernementaux ou privés, étroitement associés à l’exploitation du Diefenbunker et/ou à une des installations associées, au cours de leur période d’opération.

Honoraire : les personnes qui ont contribué à préserver le Diefenbunker comme musée après sa mise hors service.

Adhésion

Il n’y a pas de frais d’adhésion à l’Association, toutefois, les personnes désirant devenir membre doivent correspondre à une des catégories décrites ci-dessus.

Personne ressource

Le point de contact pour toutes demandes de renseignements concernant l’Association est Mike Braham qui peut être rejoint à jinglemike@rogers.com ou au 613 592-4906. Les demandes  de renseignements sur l’Association ne doivent ne pas être adressées au Musée Diefenbunker.


The Blast Tunnel - Bulletin de nouvelles

Ce bulletin de nouvelles est le premier d’une publication périodique destinée à l’Association des anciens du Diefenbunker. Ce bulletin vise à consolider les informations relatives à l’association en un seul endroit. Il offrira aussi aux membres une tribune pour partager leurs réflexions sur leurs expériences passées dans un des bunkers de la Guerre froide du Canada et mettre leurs  collègues à jour sur ce qu’ils font maintenant afin de ne pas s’attirer des ennuis! (Ce bulletin d’information sera en anglais seulement).

#1 – The Blast Tunnel (1st Edition)

#2- The Blast Tunnel (2nd Edition)


CFS Carp

CFS_CARP_Crest_web

Le « Diefenbunker » (Siège central du gouvernement d’urgence) était exploité par la Station des Forces canadiennes Carp. Le chien à trois têtes de la mythologie grecque, Cerberus, était peint sur le blason de la SFC Carp. Chez les Grecs, Cerberus était le gardien des portes de l’enfer. C’était tout à fait approprié car la question était – où se trouvait l’enfer? À l’extérieur de la station, où une guerre nucléaire aurait fait rage, ou à intérieur où les survivants auraient eu à exercer leurs fonctions, sans savoir ce qu’étaient devenus leurs familles et leurs proches!

Les lignes ondulées bleues et blanches en bas représentent la rivière Carp (ou peut-être la rivière Styx). Les douze feuilles d’érable évoquent chacune des provinces et, à l’époque, deux territoires. La devise signifie « communiquer et protéger », les deux grandes fonctions de la SFC Carp.

Rencontre inaugurale

La rencontre inaugurale de l’Association des anciens du Diefenbunker a eu lieu le samedi 4 mai 2013, à la cafétéria du Diefenbunker. Quatre-vingts personnes, y compris quelque cinquante anciens ont assisté à l’évènement, de 18 h à 21 h.

La réception a été confiée au restaurant The Swan at Carp et une sélection variée et délicieuse, de hors-d’œuvres attrayants a été servie.

Le clou de la soirée a été de voir et d’entendre les anciens collègues se rencontrer après plusieurs années pour échanger des souvenirs de leur époque à la SFC Carp ou à un des autres sièges d’urgence régionaux.

Le mot de bienvenue a été prononcé par Henriette Riegel, patron de l’Association et directrice générale du Musée Diefenbunker. Elle a présenté les multiples programmes du Musée qui permettent de faire revivre cette icône de la Guerre froide à une génération née après la fin de la Guerre froide. Elle a noté que l’année dernière, le Musée a reçu plus de 50 000 visiteurs.

L’organisateur de l’évènement, Mike Braham, a également prononcé quelques mots, invitant le groupe à faire connaître l’Association aux personnes qui n’avaient pu assister et à réfléchir sur la manière de maintenir l’Association bien vivante et pertinente.

Plusieurs participants ont effectué une visite du Bunker par eux-mêmes pour revoir les anciens bureaux ou logements tandis que d’autres ont profité d’une visite guidée pour se faire une meilleure idée sur la manière dont le Musée perpétue la mémoire des lieux.

Tout au long de la soirée, les convives ont été divertis par des photos des anciens, du Bunker et d’autres installations projetées sur un écran.

Dans l’ensemble, ce fut une soirée agréable qui a ravivé bien des souvenirs.



Profils et mémoires des anciens

L’objectif de la publication Profils et mémoires des anciens (en Anglais seulement) est de consigner les données sur le service et les souvenirs des personnes qui ont servi ou ont été associées au Diefenbunker ou à un des sièges régionaux du gouvernement d’urgence au cours de leurs années d’opération, de 1961 à 1994.

Il est à espérer que cette publication servira de base pour un partage continu de souvenirs et d’expériences, et qu’elle pourrait inciter à renouer connaissance.

Album photos

Découvrez les photos du Diefenbunker et des installations connexes à travers les années.

Nous serions ravis de publier vos photos. Si vous avez des photos d’époque que vous aimeriez partager avec vos amis et peut-être avec le Musée, veuillez les apporter ou les envoyer à Mike Braham à jinglemike@rogers.com